Zones sous-denses, vers une solution ?

Il y a une zone de surdensité médicale bien connue de tous : 

Le PARLEMENT ! 

Comme quoi si le MG touchait 7000€ net mensuel plus 6500€ d’indemnité mensuelle pour ses frais professionnels, ce métier serait plus sexy :

– on ne verrait pas de jeunes MG qui n’arrivent pas à trouver un local aux normes pour démarrer en libéral et continuent à remplacer alors qu’ils en ont marre,
– on ne verrait pas de MG seuls avec un télé secrétariat téléphonique à mi-temps, obligés de décrocher le téléphone ou de mettre le répondeur à 17h quand le secrétariat arrête, pour pouvoir finir la journée sans répondre à quinze appels à l’heure…
– on ne verrait pas de MG qui arrêtent tous les gestes techniques car seul c’est difficile de ne pas faire de faute d’asepsie et parce que le matériel moderne à usage unique rend la cotation insuffisante pour couvrir les frais,
– on ne verrait pas de MG harassés par une journée de 30 patients ou plus en contexte épidémique se taper encore 1h30 de dossiers APA et EHPAD à remplir, le soir…

Alors oui, c’est plus difficile à financer pour 52000 MG que pour 1000 parlementaires, mais vous voyez l’idée générale !

La MG doit redevenir ATTRACTIVE !

JCN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *