Nouvelles cotations de l’enfant

Depuis le 1er Novembre 2017 nous pouvons utiliser de nouvelles tarifications pour les enfants


Consultation de contraception et de prévention (CCP)

Conditions pour coter la CCP :
• Concerne les jeunes filles de 15 à 18 ans
• Cotable par les médecins généralistes, les gynécologues ou les pédiatres

Contenu :
• Lors de cette consultation, le médecin informe la patiente sur les méthodes contraceptives et les IST.

En pratique :
• Cotation= CCP=46€
• Prise en charge à 100%, donc en tiers payant intégral
• Possibilité d’anonymisation de la consultation en utilisant un NIR anonyme
• Cotable une seule fois par patiente
• Non cumulable avec la MPC ou la MCG

>>> Plus d’info ici sur le CCP

 


Consultation de suivi de l’obésité (CSO)

Conditions pour coter la CSO :
• Être le médecin traitant du patient
• Concerne les enfants de 3 à 12 ans en risque avéré d’obésité (suivi de la courbe d’IMC)

Contenu :
• Lors de la consultation, le médecin procède à un entretien de l’enfant et de sa famille, recherche des signes d’autres pathologies, de comorbidité ou de souffrance psychologique, explique le diagnostic et la prise en charge et reporte les résultats de la consultation dans le dossier médical.

En pratique :
• Cotation= CSO= 46€ (Attention : le code à transmettre à l’assurance maladie est CCX)
• Réalisée par le médecin traitant (MG ou pédiatre)
• Cotable 2 fois par an
• Non cumulable avec MEG (ou autres majorations pédiatriques), MCG, MPC ou autres consultations complexes (CCP par exemple)
• À tarif opposable (pas de dépassement)
• Se note CSO dans le dossier, mais le code à transmettre (électronique ou papier) à la sécurité sociale est CCX par souci d’anonymisation.

 

la cotation COE qu’on utilise pour les 3 certificats obligatoires des enfants ( 8ème jour, à 9 mois et 2 ans) est passée à  à 46€ le 1er novembre 2017

 

enfant

COE signifie Consultation Obligatoire Enfant

Il faut  coter COE = 46 €

 

Même si cet acte est rare (3 fois dans la vie), ce n’est pas souvent que la sécu rémunère des cerfas, donc il faut penser à coter cet acte et se faire rémunérer pour ce que l’on fait car c’ est un vrai acte de Santé Publique: par son contenu (statistiques tirées des données transmises sur les certificats) il donne des informations essentielles sur l’état de santé et de suivi des populations

Cela doit être pour cela que la  secu pense que c’est un véritable acte et pas une simple majoration sur le G ( ne pas coter G+COE, mais jsute COE) ce qui prend du sens

 

Cumuls ?

– avec un acte de NGAP: NON
– avec un acte de CCAM : NON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *